Love is love

tumblr_mqcjonKXhY1sc3otio1_500Source image

J’ai lu le « témoignage » d’une fille, lesbienne, sur twitter (vous pouvez voir ici) qui raconte ce qu’elle a vécu avec ses parents quand ils ont su. Ça m’a donnée envie d’écrire sur le sujet. Je ne suis pas lesbienne, enfin je me suis jamais considérée comme telle, mais à vrai dire, je déteste être rangée dans une case comme ça. Je suis juste tombée amoureuse d’une fille il y a quelques années et notre histoire a duré 2 ans. Jamais avant je n’avais été attirée par une fille, et je ne le suis toujours pas maintenant. De même pour elle, quand je l’ai rencontrée, elle était d’ailleurs en couple avec un garçon. On est juste tombé amoureuse l’une de l’autre, je ne me l’expliquerais jamais donc je ne pourrai vous l’expliquer. Mais là n’est pas la question. Etre 2 ans avec une fille quand on est une fille, honnêtement, je ne vous le souhaite pas. Pourtant, à l’époque j’assumais. Enfin, pas avec ma famille. Je l’ai dit à ma mère, mais je n’en parlais pas. Quelques autres personnes de ma famille l’ont su également, et mes amis. Eux, ils s’en fichaient complètement. Mais pour le reste, je pense qu’il ne l’aurait jamais accepté, dont mon père. Elle était donc juste une amie.

Dans la rue aussi j’assumais, même s’il y avait tous ces regards. Les gens regardaient, puis re-regardaient, histoire d’être sur d’avoir compris. Parfois, il nous arrivait de ne pas montrer que l’on était ensemble, certaines personnes ne sont pas bienveillantes par rapport à ça. D’autres sont juste stupides, j’ai eu tellement de remarques déplacées et énervantes. Par exemple, j’étais avec elle  parce que je n’avais pas rencontré de vrais mecs, ou des propositions de plan à 3, le fait que je ne pouvais pas être satisfaite sexuellement etc etc. Mais honnêtement, à cette époque, je m’en fichais royalement de tout ça, je l’aimais juste. Mais quand j’y repense, maintenant, je serais incapable, mais alors incapable de l’assumer. Je me souhaite vraiment de ne jamais re tomber amoureuse d’une fille (même s’il y a peu de chance, puisque comme je l’ai dit je ne suis pas attirée par les filles, mais si j’ai bien appris une chose c’est que ça nous tombe juste dessus, donc). Et je m’en suis vraiment rendue compte il y a quelques jours. On parlait de nos ex avec mes copines aupair, elle est devenu il. Je n’ai pas pu dire que j’avais été avec une fille. J’ai failli, et je me suis dit que non.

Et c’est tellement atroce et triste d’écrire ça … Le tweet de cette fille reflète juste la société dans laquelle on vit, et le regard sur l’homosexualité. Vous ne vous imaginez pas à quel point ça peut être dur d’être avec une personne du même sexe que vous, tous ces regards, toutes ces paroles, ces gestes, ces non-dits, ces peurs. Quand je rencontre quelqu’un avec qui éventuellement je pourrais être/qui m’intéresse/RDV etc, je me pose toujours ces questions : est ce que je dois lui dire? Quand? Comment? Et si ça le gêne? Et puis parfois, je me dis que je peux comprendre que ça gêne, parce que je pense que je ne pourrais pas être avec une homme qui a déjà eu une histoire avec un autre homme. Et je ne me comprends pas sur ce point, parce que je suis bien placée pour savoir que ça ne veut pas forcément dire quelque chose.

Même en écrivant cet article, quelque part j’ai peur de la réaction des gens … Et ça me rend juste tellement triste. Pourquoi on ne peut pas être juste comme on est? Pourquoi toujours se justifier, justifier un comportement? Pourquoi on ne peut juste pas laisser les gens être heureux?

Publicités

9 réflexions sur “Love is love

  1. ifeelblue dit :

    c’est marrant que tu n’assumes plus aujourd’hui, alors que tu n’es plus avec cette personne et que tu es du coup moins confrontée à l’homophobie ambiante (je dis « marrant » pas dans le sens « drôle » hein!). Peut-être que de voir des réactions positives (ou en tout cas pas homophobe) te permettrait d’assumer? te rendre compte que les gens ne te jugent pas, qu’ils s’en foutent?

    • eeleesible dit :

      Oui c’est vrai que c’est un peu à l’envers… Je crois que j’étais juste aveuglée par le fait de l’aimer, que j’étais dans ma bulle à cette époque et que je me fichais du reste du monde. Mais avec du recul, avec tout ce que j’ai pu voir/lire avec le mariage pour tous en France, je crois que ça m’a « choquée ». Enfin ce n’est pas le bon mot, mais je n’arrive pas à exprimer mon ressenti.

  2. fedora dit :

    ça fait partie de la nature humaine de juger en permanence… c’est usant à force… j’essaye de ne pas être dans le jugement parce que j’en ai déjà été victime et je sais que tant qu’on ne porte pas les chaussures de quelqu’un, on devrait juste fermer sa grande bouche… En ce qui concerne l’homophobie, je suis toujours épatée (dans un sens ironique hein), par les avis des uns et des autres… Je ne comprends pas en quoi l’orientation amoureuse des gens peut être aussi importante… Un caricaturiste de chez moi avait fait un dessin sur le mariage gay en Belgique qui disait en gros : deux hommes se marient et tout le monde s’en fiche (c’était plus drôle sous sa plume) et je pense que ça devrait être ça le truc, les gens font bien ce qu’ils veulent…

    • eeleesible dit :

      Oui on a besoin de « juger » pour se rassurer j’imagine. Mais j’essaie aussi de ne pas être dans le jugement, et quand je m’aperçois que je le suis, je me tape intérieurement. Parce que clairement, chacun fais ce qu’il veut tant qu’il est bien dans ses baskets et qu’évidemment il respecte les autres. Les gens feraient mieux de regarder ce qu’il se passe chez eux/pour eux, avant d’aller donner son opinion pour la vie d’autrui

  3. tinhyjournal dit :

    Ton article m’a beaucoup touchée.
    Je trouve cela affligeant qu’en 2015, les gens se permettent encore des juger encore et toujours la vie des autres. J’ai des amis « homosexuels » dont notamment une qui se sentait vraiment très mal lorsqu’elle s’en est rendue compte. Cela m’avait fait énormément de mal à l’époque qu’elle ait autant peur d’être elle-même à cause de ce que les autres pouvaient penser…
    J’espère que les choses évolueront dans les années à venir et le plus rapidement possible.

    A bientôt xx
    Tinhy, http://tinhyjournal.blogspot.fr

  4. Mélanie dit :

    Je viens de tomber sur ton blog par hasard et donc sur cet article et je peux que te comprendre. je suis actuellement dans ce cas là. Je suis tombée amoureuse d’une amie alors que je n’ai jamais été attirée par une fille et qu’elle est la seule que je trouve magnifique et sexy niveau attirance et pas au niveau jugement comme on peut dire d’une personne qu’on connait pas elle est sexy etc. Bref, j’ai eu la chance qu’elle tombe aussi amoureuse de moi, mais ce n’est pas toujours facile, non seulement quand on vit loin l’une de l’autre. Elle est comme toi, elle ne parlera pas de moi si un jour on vient à se séparer et je trouve ça triste et dommage :/ Je sais que je n’aurais aucune gêne à le dire si l’on vient à se séparer, elle fait partit de ma vie, comme ton ex a fait partit de ta vie. Vous avez partagé pendant longtemps une relation forte je suppose, c’est dommage de ne pas assumer ça, car si la personne ne peut pas comprendre c’est que ce n’est pas une bonne personne avec qui tu es, selon mon point de vu. Voilà pourquoi l’assumer et ne pas le cacher est plus utile selon moi, encore plus quand c’est passé et que votre histoire est finie, encore plus quand ta mère le savait au et quelques autres personnes aussi. Ce genre de choses nous tombe dessus et c’est surement pour nous donner une belle leçon de vie ou alors car c’est LA personne faite pour nous 🙂

    • eeleesible dit :

      Merci pour ton commentaire où tu as parfaitement raison ! J’en ai parlé, je n’ai jamais eu « honte » avant. Je pense juste qu’effectivement ça fait partie de moi, mais c’est du passé et que je n’ai pas envie de partager ça avec tout le monde.
      J’espère vraiment que ta relation a évoluée dans le bon sens, et tu sais avec le temps il y a de grandes chances qu’elle change d’avis sur ce qu’elle dit maintenant. C’est dur « d’accepter » pour certain.

  5. jereveencadence dit :

    C’est « marrant », je tombe sur cet article alors que, moi-même, je suis lesbienne. Chérie aussi tu t’imagines bien, mais elle a eu des expériences avec les mecs. J’ai eu du mal à l’accepter, mais je vais quand même pas juger ça alors que je ne veux pas qu’on juge notre relation. Mais, c’est ainsi j’ai eu du mal, maintenant ça va mieux, je suis passée au dessus. Je crois que la moitié de notre ville nous connait et on passe maintenant inaperçu, ENFIN.
    N’es pas honte de ce que tu es, il n’y a rien de mal dans l’amour.

Laisser un ptit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s