Christmas Holidays

Ce sont mes premières vacances de Noël en tant que maîtresse, et ce sont aussi mes premières vacances de Noël où je ne rentre pas chez mes parents. Je ne rentre plus jamais chez mes parents d’ailleurs.

Il faut dire que je suis à 35 minutes maintenant, je les vois régulièrement. Je n’avais jamais vraiment pensé à tout ça. Mais avec les vacances de Noël, j’admets que ça me fait bizarre.  Ne plus obligé ma mère à regarder les films de Noël avec moi, ne pas saouler mon père avec les chants de Noël, être agacée par ma soeur qui sort avec ses amis plutôt que de rester avec nous. Ne plus avoir ma chambre. Ne pas m’enfermer dans ma chambre pour bosser les partiels alors que je rêve de profiter des vacances. Ne pas être dans ma famille tout simplement.

Et quelque chose me dit que ça ne se reproduira plus jamais.

Cette famille qui s’émiette …

Love is love

tumblr_mqcjonKXhY1sc3otio1_500Source image

J’ai lu le « témoignage » d’une fille, lesbienne, sur twitter (vous pouvez voir ici) qui raconte ce qu’elle a vécu avec ses parents quand ils ont su. Ça m’a donnée envie d’écrire sur le sujet. Je ne suis pas lesbienne, enfin je me suis jamais considérée comme telle, mais à vrai dire, je déteste être rangée dans une case comme ça. Je suis juste tombée amoureuse d’une fille il y a quelques années et notre histoire a duré 2 ans. Jamais avant je n’avais été attirée par une fille, et je ne le suis toujours pas maintenant. De même pour elle, quand je l’ai rencontrée, elle était d’ailleurs en couple avec un garçon. On est juste tombé amoureuse l’une de l’autre, je ne me l’expliquerais jamais donc je ne pourrai vous l’expliquer. Mais là n’est pas la question. Etre 2 ans avec une fille quand on est une fille, honnêtement, je ne vous le souhaite pas. Pourtant, à l’époque j’assumais. Enfin, pas avec ma famille. Je l’ai dit à ma mère, mais je n’en parlais pas. Quelques autres personnes de ma famille l’ont su également, et mes amis. Eux, ils s’en fichaient complètement. Mais pour le reste, je pense qu’il ne l’aurait jamais accepté, dont mon père. Elle était donc juste une amie.

Dans la rue aussi j’assumais, même s’il y avait tous ces regards. Les gens regardaient, puis re-regardaient, histoire d’être sur d’avoir compris. Parfois, il nous arrivait de ne pas montrer que l’on était ensemble, certaines personnes ne sont pas bienveillantes par rapport à ça. D’autres sont juste stupides, j’ai eu tellement de remarques déplacées et énervantes. Par exemple, j’étais avec elle  parce que je n’avais pas rencontré de vrais mecs, ou des propositions de plan à 3, le fait que je ne pouvais pas être satisfaite sexuellement etc etc. Mais honnêtement, à cette époque, je m’en fichais royalement de tout ça, je l’aimais juste. Mais quand j’y repense, maintenant, je serais incapable, mais alors incapable de l’assumer. Je me souhaite vraiment de ne jamais re tomber amoureuse d’une fille (même s’il y a peu de chance, puisque comme je l’ai dit je ne suis pas attirée par les filles, mais si j’ai bien appris une chose c’est que ça nous tombe juste dessus, donc). Et je m’en suis vraiment rendue compte il y a quelques jours. On parlait de nos ex avec mes copines aupair, elle est devenu il. Je n’ai pas pu dire que j’avais été avec une fille. J’ai failli, et je me suis dit que non.

Et c’est tellement atroce et triste d’écrire ça … Le tweet de cette fille reflète juste la société dans laquelle on vit, et le regard sur l’homosexualité. Vous ne vous imaginez pas à quel point ça peut être dur d’être avec une personne du même sexe que vous, tous ces regards, toutes ces paroles, ces gestes, ces non-dits, ces peurs. Quand je rencontre quelqu’un avec qui éventuellement je pourrais être/qui m’intéresse/RDV etc, je me pose toujours ces questions : est ce que je dois lui dire? Quand? Comment? Et si ça le gêne? Et puis parfois, je me dis que je peux comprendre que ça gêne, parce que je pense que je ne pourrais pas être avec une homme qui a déjà eu une histoire avec un autre homme. Et je ne me comprends pas sur ce point, parce que je suis bien placée pour savoir que ça ne veut pas forcément dire quelque chose.

Même en écrivant cet article, quelque part j’ai peur de la réaction des gens … Et ça me rend juste tellement triste. Pourquoi on ne peut pas être juste comme on est? Pourquoi toujours se justifier, justifier un comportement? Pourquoi on ne peut juste pas laisser les gens être heureux?

Au pair : week 5

J’avais un peu peur de cette semaine seule, mais croyez le ou non, cette 5ème semaine s’achève avec le sentiment de ne pas vouloir rentrer en France. La semaine prochaine sera ma dernière semaine complète, le week end prochain mon dernier. J’ai un gros pincement au coeur en y pensant.

Mais bref, revenons sur cette semaine qui a été vraiment top. Lundi, je n’ai pas fait grand chose. J’étais absolument crevée de mon week end et de ma non nuit de sommeil à Dublin. Mais la journée est passée très vite, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer.

Mardi, je suis allée sur l’ile d’Inis Mor. Elle fait partie des Iles Aran (Arans Island). Il était prévu que j’y aille avec une aupair française que j’ai rencontré via FB. On s’est donc retrouvée le matin. En attendant le bus, un garçon nous a demandé en anglais si c’était bien ce bus ci pour Inis Mor. On a tout de suite reconnu l’accent français. On a donc parlé, et finalement on a passé la journée tout les 3. Vraiment très sympa, et je les ai vraiment énormément appréciés. Et honnêtement, quel plaisir de parler français, surtout pour mon cerveau. J’arrête pas de me dire que c’est incroyable, on rencontre des gens, avec qui on s’entend, et qu’on ne reverra sans doute jamais. C’est triste quand on y pense.. Il n’empêche que j’ai passé une excellente journée sur une île magnifique. En arrivant sur l’île, on a loué des vélos, ce qui nous a permis de faire le tour.  Je crois que c’est l’endroit que j’ai préféré en Irlande pour le moment, c’est somptueux. L’ile a préservé son côté sauvage, et la vue est splendide. On voit à la fois la montagne, la mer, les collines, les pierres. J’ai pris des photos, mais ça ne rend tellement pas hommage à sa beauté. Il faut le voir en vrai, c’est épatant. Et puis on est grimpé sur une falaise, la vue wahou. Ma seule déception, c’est de ne pas avoir vu la colonie de phoques. Ils n’étaient pas là. Mais à la fin de cette journée, j’étais tellement heureuse,heureuse de ma vie, d’être ici, heureuse de tout. J’étais complètement apaisée.

Mercredi, je suis allée à Galway, histoire de commencer quelques cadeaux pour ma famille. Et au détour d’une bijouterie, j’ai vu la bague de mes rêves (sur mon insta si vous voulez). Je voulais une Claddagh Ring en souvenir, parce que je trouve qu’elles sont très jolies mais aussi parce que j’adore la symbolique et l’histoire qui va avec. J’en avais vu plusieurs, mais sans grand coup de coeur. Jusqu’à celle ci. J’ai complètement craqué, malgré le prix, qui en soit n’est pas non plus excessif mais qui n’étais pas prévu dans mon budget (45E), mais je ne regrette absolument pas. Et je sais que je la porterai tout le temps, j’en suis amoureuse haha.

Jeudi j’ai un peu glandouillé, mais j’ai pas vu le temps passé. Puis en fin d’aprem, mes 2 copines espagnoles sont venues mangées. C’était super sympa. Je suis vraiment contente de les avoir rencontrées, on peu parler de tout avec elles. Elles vont me manquer en France. On a prévu le lendemain de se revoir et de sortir & d’aller dans le Connemara samedi.

Du coup vendredi soir, on est sorti d’abord dans un pub puis dans un nightclub. C’était une soirée sympa. Et samedi, en route pour le Connemara ! Mis à part quelques aventures en voiture (une qui a failli nous rentrer dedans + un pneu qu’on a dû changer, enfin merci les gentils irlandais), cette journée à été vraiment top !  Les paysages magnifiques.

Aujourd’hui, c’est journée repos. Peut être que je vais retrouver les filles pour prendre un café, je ne sais pas encore. Il me reste 13 jours ici … J’ai tellement pas envie de rentrer en France ! Enfin d’un côté j’ai envie pour revoir tout le monde, mais j’aime tellement la vie ici. Quand j’y pense, j’ai l’impression que c’est chez moi

Je vous laisse découvrir cette semaine en photos

[Pour voir mes articles précédents sur le sujet c’est ici : au pair girl – le départ , au pair girl : week 1au pair girl : week 2au pair girl : week 3 & au pair girl : week 4]

Inis Mor

Inis Mor

w5 2

Inis Mor

Inis Mor

Inis Mor

Inis Mor

Inis Mor

Connemara

Connemara

Connemara

Connemara

Connemara

Connemara

 

Au pair girl : week 4

Hé hop, 4ème semaine en tant qu’aupair finie ! J’écris l’article aujourd’hui, car hier rentrée tard et crevée, je n’ai pas eu le temps d’écrire.

Jusqu’à mercredi, je dois avouer que j’ai vraiment déprimé, mais alors vraiment. J’avais qu’une envie, rentrer. Il pleuvait sans cesse, donc pas super pour faire quelque chose à par rester à l’intérieur. Et puis jeudi, il y a eu du soleil, et mon moral est revenu avec. Je pense vraiment que le moral au plus bas c’est dû à la pluie constante et le fait de ne pas faire grand chose du coup. Puis peut être aussi parce que c’était plus ou moins le milieu de mon séjour, le coup de déprime du milieu haha. Bref, du coup jeudi et vendredi on a pu sortir avec les enfants. On est allé au parc, à la bibliothèque, on a fait un peu de vélo etc.

Puis ce week end, je suis allée à Dublin avec 2 de mes copines au pair. On a dormi dans un hostel (pire nuit de ma vie … chambre de 4, avec nous 2 mecs complètement bourrés, on a pas dormi de la nuit, mais vraiment pas. Enfin si, 45min à tout cassé. Vraiment une nuit atroce, j’en pouvais plus). Dublin, c’est une ville sympa, mais honnêtement, on fait vite le tour. Il n’y a pas grand chose à voir, et c’est pas splendide. En allant en Irlande, je pense que c’est un arrêt à faire, mais rien d’extraordinaire. Le soir, on était parti pour sortir dans Temple Bar, puis finalement on a rejoint d’autres aupair dans un pub/nightclub très sympa ! Et puis, des irlandais nous on dit de ne pas aller à Temple Bar, que c’était pour les touristes (et donc qu’on rencontrerait des américains et non des irlandais haha). Dimanche, on est allé visiter la Guinness StoreHouse. Je m’attendais à rien de spécial, mais sincèrement c’est sympa, on passe un bon moment !

Cette semaine, je suis seule à la maison. La maman et les enfants sont partis en vacances à l’étranger, et le papa est aussi à l’étranger, mais pour le travail. J’avoue que j’ai peur de m’ennuyer. Je ne suis pas dans une grande ville, il n’y a pas grand chose à faire. Et pour sortir, il faut de l’argent … Bref, à suivre

[Pour voir mes articles précédents sur le sujet c’est ici : au pair girl – le départ , au pair girl : week 1au pair girl : week 2 & au pair girl : week 3]

Trinity College - Dublin

Trinity College – Dublin

Entrainement de Cricket - Dublin

Entrainement de Cricket – Dublin

Dublin

Dublin

Dublin

Dublin

Guinness StoreHouse - Dublin

Guinness StoreHouse – Dublin

Au pair girl : week 3

Ma 3ème semaine en tant qu’aupair s’achève aujourd’hui (j’ai écrit l’article dimanche mais j’ai eu quelques soucis pour le publier avant). Elle s’est bien passée, je prends une routine la semaine, et le week end je découvre le pays. Les enfants n’ont pas été là 2 jours cette semaine, j’en ai profité pour aller à Primark à Galway et faire un tour en ville. Samedi, je suis allée dans le Connerama. Honnêtement, j’ai été déçue.  C’est magnifique hein, ne me faites pas dire le contraire, mais je ne sais pas. Je crois que c’est parce que j’attendais tellement de cet endroit, c’était le lieu où je voulais absolument aller. J’ai largement préféré le compté de Clare.

Aujourd’hui (donc dimanche), pour changer, il pleut. J’ai un petit coup de mou, j’arrive pas à me réchauffer, bref j’avoue que j’apprécierais être chez moi, avec mes 2 ptits chats d’amour.Mais il me reste 27jours, 4 semaines, 3 weeks ends entiers. Ca me parait très long aujourd’hui.

Bref ma semaine n’a pas été vraiment palpitante. J’ai eu quelques questions concernant la vie ici, mon anglais, mes interactions etc. C’est vrai que j’ai complètement occulté ce côté là ! Je vais donc profiter de cette semaine de folie pour évoquer ça.

La vie ici n’est pas vraiment différente qu’en France. Les gens sont juste plus polis. La 1ère semaine ça m’a assez surprise, beaucoup de gens dans la rue vous disent bonjour ou vous demande comment vous allez. De même dans les supermarchés, magasins etc. Au départ, j’avoue que je ne savais pas si je devais répondre au « comment ça va », puis je me suis vite rendue compte que ça équivaut à un bonjour.

Les heures de repas sont aussi différentes et ce qu’on est censé manger lors de ces repas, mais je vous avoue que je m’en rends pas compte dans ma famille. Ils ont les mêmes horaires qu’en France (enfin sauf le soir où c’est plus 18h/18h30) et mange la même chose à quelques différences près. Au petit dej c’est porridge (je me suis découverte une passion gustative), ils ont un pain à base de porridge et sinon en guise de pain prennent le plus souvent des « Tucs » ou des « cracottes » etc haha.

Au niveau des échanges que je peux avoir, il faut savoir que je suis vraiment, mais alors vraiment nulle en anglais. Enfin j’arrive à comprendre le plus souvent, mais parler c’est la cata. J’avais donc assez peur en venant ici. Et finalement, j’arrive à communiquer. Avec les enfants, c’est assez facile, et puis quand je sais pas, ils m’apprennent le mot haha. Bon, la seule chose, c’est quand je dois hausser le ton, j’ai l’impression de passer pour une débile qui ne sait pas parler et qui a donc aucune légitimité. Mais ils comprennent donc …

Avec la famille, j’ai un peu ramé au début. Parfois je voulais dire des trucs, puis je ne savais pas comment le dire en anglais, alors j’abandonnais. Maintenant, j’ose un peu plus, et puis tant pis si j’arrive pas à le dire, je mime, ou j’explique par une définition et la famille me donne le mot etc. J’arrive à me débrouiller.

Là où ça se complique, c’est avec les autres personnes. Avec les aupairs dans l’ensemble ça va, on se comprend. Je me rends compte que j’arrive mieux à parler avec certaines que d’autres. Peut être les affinités aussi, je ne sais pas.  Et puis avec nos origines différentes, la compréhension de l’anglais est parfois difficile, comme je rame à me faire comprendre parce qu’un accent français n’est pas le même qu’un accent espagnol. Rien que le mot « english », il n’est pas prononcé et appris pareil en France et en Espagne. La 1ère fois qu’une des aupairs espagnoles m’a dit « english » j’ai dû lui faire répéter au moins 4 fois pour comprendre haha.

Et avec les irlandais, et bien ça dépend vraiment. Certains ont un accent très prononcé, et beaucoup mâchent les mots et n’articulent pas, c’est pas facile. Et avec d’autres, ça va aller. Clairement, je ne peux pas avoir une longue conversation approfondie à l’oral, et je ne pense pas que j’en sois capable à la fin de mon séjour. Mais j’arrive à me débrouiller seule, à comprendre et me faire comprendre, j’ose plus parler, et ça c’est déjà très positif pour moi.

A suivre, en espérant vraiment que cette semaine le moral reviendra ..

[Pour voir mes articles précédents sur le sujet c’est ici : au pair girl – le départ , au pair girl : week 1 & au pair girl : week 2]

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas

w3 1

Connemara

w3 2

Connemara (Leenane)

Connemara

Connemara

Kylemore Abbey

Kylemore Abbey

w3 5

Connemara

Au pair girl : week 2

Hello hello ! Me voici avec ma 2ème semaine en tant qu’aupair qui a vraiment été beaucoup plus sympa et moins déprimante pour moi que la 1ère !

Les enfants étaient là la journée, je leur ai proposé certaines activités manuelles (peinture, faire une mosaïque, un porte crayon minion), on est allé au parc etc. C’était vraiment mieux. J’ai aussi dû me fâcher pour la 1ère fois (rien de bien grave , mais du coup il a chouinouillé) et une 2ème fois haha. D’ailleurs, pendant cette 2ème fois, grosse crise de larme. Ils avaient fait un bazar monstre dans le salon, donc je leur ai demandé de ranger. Ils n’étaient évidemment pas contents, puis je les ai entendu chuchoter. Je me doutais bien que c’était à propos de moi, donc j’ai fait genre « tu sais que j’entends tout ». Ce que j’avais pas dit là … Elle s’est mise à pleurer, mais vraiment la grosse crise de larme. Elle m’a fait trop trop de peine. Elle m’a dit que quand je lui disais d’aller plus vite en vélo (parce qu’elle se traîne, mais on dirait vraiment qu’elle le fait exprès dans son attitude, je ne sais pas comment vous l’expliquer), elle pouvait pas, que c’était dur pour elle, que même ses parents lui disaient ça mais qu’elle le faisait pas exprès blablabla qu’elle voulait pas blesser les sentiments des gens mais que ça la rendait triste. Elle en avait sur le cœur visiblement. Je l’ai évidemment rassurée, en lui disant qu’il ne fallait pas garder pour soi etc etc. Elle semblait beaucoup mieux après, et je vais donc être vigilante quant à ma façon d’agir/parler également. Il faut savoir que ces enfants sont vraiment géniaux, j’adore vraiment être avec eux. Ça ne fait que 2 semaines mais je les apprécie déjà énormément !

Côté social, mardi soir je suis allée à un cour de Zumba avec mes 2 copines au pair espagnoles, 1ère fois pour moi.Il faut que j’aille en Irlande pour faire ça. J’ai adoré, ça m’a défoulé et vidé la tête. Bon j’étais K.O, mais j’ai trouvé mon activité du mardi soir !

Ce week end, j’avais prévu avec une autre au pair, autrichienne cette fois ci, d’aller visiter Cliffs of Moher, le Burren etc. Le soir, je dormais chez elle (elle est plus près de la ville, et elle a des bus le dimanche), comme ça on pourrait sortir le soir à Galway et le lendemain visiter un autre endroit.

La visite du samedi a été fabuleuse, des endroits somptueux vraiment ! Et en plus, on a eu le droit au soleil (chose exceptionnelle) toute la journée (encore plus exceptionnel). D’autre aupairs, espagnoles encore, nous on rejoint pour faire cette visite. Le soir, on a retrouvé 2 autres (espagnole et létonne => de Lituanie). Au départ, je m’ennuyais terriblement, et puis finalement j’ai passé une soirée absolument géniale ! On est allé dans 3 pubs différents, dansé, bu, rencontré d’autres gens (Bon j’ai aussi babysitté  ma copine autrichienne qui avait trop bu haha). Bref une excellente journée ! Et puis aujourd’hui, dimanche, finalement on a rien fait. Quand on s’est réveillée (non pas de gueule de bois ….), il pleuvait comme pas possible. Ca aurait été horrible de visiter quelque chose. Rien que le temps de marcher pour prendre mon bus, j’étais absolument trempée. Ce matin, quand je me suis réveillée chez elle (enfin chez sa famille aupair) j’avais un peu le coup de blues (sans doute la fatigue et l’alcool), et j’aurais bien été dans mon lit, chez moi. Et puis finalement, quand je suis rentrée dans ma host family, je me suis sentie beaucoup mieux. Je crois que je m’y habitue. A suivre …

[Pour voir mes articles précédents sur le sujet c’est ici : au pair girl – le départ & au pair girl : week 1]

 

Cliffs Of Moher

Cliffs Of Moher

Cliffs of moher

Cliffs of moher

Dunguaire Castle

Dunguaire Castle

Burren

Burren

w2 5